sept 24, 2012

Baromètre e-Commerce des Petites Entreprises 2012

Digg This
Reddit This
Stumble Now!
Buzz This
Vote on DZone
Share on Facebook
Bookmark this on Delicious
Kick It on DotNetKicks.com
Shout it
Share on LinkedIn
Bookmark this on Technorati
Post on Twitter
Google Buzz (aka. Google Reader)

Le commerce sur Internet, qui connaît une croissance ininterrompue à deux chiffres depuis plusieurs années, représente pour les petites entreprises de commerce de moins de 50 salariés un important gisement de développement, avec à la clé une augmentation de leur chiffre d’affaires et la création de nombreux emplois. Une solution concrète et un vrai enjeu de croissance pour l’économie française en cette période de crise.

Près de la moitié des petites entreprises sont aujourd’hui présentes sur Internet.

  • Un cap important a été franchi cette année avec une proportion des entreprises présentes sur Internet en augmentation de 13 points, à 48% :
    • 37% des entreprises ont un site vitrine.
    • 14% ont un site marchand.
    • 4% sont présentes sur une place de marché.
  • A cela s’ajoute un nombre intéressant d’entreprises désireuses de se lancer sur le Net :
    • 37% des entreprises interrogées ont déjà un site vitrine et 12% veulent en ouvrir un (soit 49% en cumulé).
    • 14% des sondés disposent déjà d’un site vitrine et 10% souhaitent en faire autant (total de 24%).
    • 4% sont déjà sur une place de marché ou un site de petites annonces et 6 % envisagent de se lancer dessus (total : 10%)

Les petites entreprises du commerce qui ont ou envisagent de développer un site marchand, semblent désormais maîtriser beaucoup mieux les bonnes pratiques du Web, privilégiant le référencement naturel et les réseaux sociaux pour faire connaitre leur boutique sur Internet et réalisant des promotions sur leur site identiques à celles en magasin ou spécifiques.

  • Les entreprises disposant d’un site vitrine ou marchand privilégient l’enrichissement de contenu avec l’apport de photos et vidéos, à 59%, et le référencement naturel à 50%, chiffre en hausse de 7 points. Suivent l’e-mailing et l’échange de liens entre sites web à hauteur de 35% et la newsletter avec un usage de seulement 25%. Les campagnes de marketing direct atteignent les 24% et le référencement payant (achat de mots clés) 20%.
  • Pour développer leur visibilité sur Internet, ces petites entreprises préfèrent faire d’avantage de démarches pour optimiser leur référencement naturel/gratuit, à hauteur de 44%, puis faire d’avantage d’e-mailing pour 31 % d’entre elles.
  • Elles ont accéléré cette année leur présence sur les réseaux sociaux, Facebook, Twitter, … à 36% (+18 points) ayant bien compris l’intérêt pour elles de s’y afficher pour conquérir et fidéliser leurs clients. Loin devant les forums (16%) et les blogs (16%) qui sont pourtant en augmentation de 7 points. Et elles ne comptent plus sur les comparateurs de prix puisqu’elles n’y sont plus présentes qu’à 6%, en baisse de 4 points !

Des freins subsistent qui démontrent un fort besoin d’information et de pédagogie pour les commerçants qui ne vendent pas encore sur le Net.

  • Sur les 86% d’entreprises ne disposant pas d’un site marchand, 76% affirment encore que ce n’est pas utile à leur activité. Cela démontre le besoin réel chez ces marchands d’information adaptée à leurs problématiques. Traditionnellement, ces TPME se sentent un peu « à part ». Suit loin derrière le sentiment que « personne n’a le temps de s’occuper d’un site web » : 17% (en baisse de 7 points) et que « c’est trop cher » : 11% (en baisse aussi de 5 points).
  • Le premier frein au développement d’un site marchand est aussi celui qui s’amenuise le plus, à savoir son coût, pour 69% de l’ensemble des entreprises de moins de 50 salariés, en baisse de 7 points.
  • Viennent ensuite les autres freins, plutôt en baisse :
    • La complexité de la gestion des clients et du SAV : 64%
    • La difficulté d’être visible sur Internet : 63 %
    • Les compétences en interne que cela requiert : 61%, en baisse de 6 points alors que ce chiffre avait enregistré une hausse de 9 points lors de notre précédent baromètre.
    • La complexité de la solution informatique : 61%
    • La complexité de la gestion des commandes et de l’expédition : 58%, en baisse de 5 points alors que l’an dernier on enregistrait une augmentation de 11 points.
    • La complexité de la gestion des stocks : 55 %, en baisse de 5 points.

Le développement commercial est la 1ère motivation pour la création d’un site marchand.

  • Aujourd’hui, 14% des entreprises de commerce de moins de 50 salariés font du chiffre d’affaires sur Internet, un chiffre qui a augmenté de 7 points en deux ans mais à relativiser du fait de la nature même de ces entreprises qui sont pour une partie importante (21%) des commerces de bouche, et que 9% d’entre elles ne disposent pas d’une connexion Internet dans leur établissement.
  • Et le développement commercial arrive en pôle position des motivations pour la création d’un site marchand. Pour les commerçants équipés, un site marchand permet  de :
    • Augmenter les ventes de leur entreprise : 70%
    • Donner plus d’infos sur leurs produits : 59%
    • Rester ouvert 24h/24 : 56%
    • Connaitre et fidéliser ses clients : 50%
    • Servir des clients lointains ou à l’étranger : 49%
    • Elargir leur offre et proposer plus de références : 40%
    • Dans le cadre de leur création d’entreprise/reconversion : 27%
    • Déstocker : 27%.

Un bel optimisme et des perspectives intéressantes pour les entreprises disposant d’un site web marchand, et un nouvel enjeu avec le Smartphone ?

  • Les petites entreprises qui ont un site marchand ou sont présentes sur une place de marché pensent à 49% que leurs revenus liés à leur activité sur Internet vont augmenter, et à 43% qu’ils vont rester stables. Seuls 4 % pensent que ces revenus vont diminuer.
  • 16% de ces entreprises envisagent de recruter pour développer leurs ventes sur Internet
  • Le Smartphone fait son apparition comme nouvel enjeu commercial pour toutes les TPME :
    • Pour 41% des entreprises interrogées, il est utile qu’elles soient géolocalisables avec lui.
    • Pour 28% il est utile d’avoir un site Internet optimisé pour l’accès via Smartphone.
    • Pour 21% d’avoir une application Smartphone dédiée.

Le Baromètre E-Commerce des Petites Entreprises PriceMinister/La Poste est une étude réalisée par OpinionWay auprès d’un échantillon de 1006 entreprises, représentatif des entreprises de moins de 50 salariés, en « commerce » et « industrie de biens de consommation ». Les interviews ont été réalisées du 27 juin au 12 juillet 2012 sur un mode d’interrogation téléphonique sur système CATI (Computer Assisted Telephone Interview). OpinionWay a réalisé ce projet /cette étude en appliquant les procédures et règles de la norme ISO 20252.

http://www.zonebourse.com/actualite-bourse/PriceMinister-SA-Barometre-e-Commerce-des-Petites-Entreprises-2012–15198762/

Leave a comment

*