Comment diffuser une enquête de satisfaction ?

Digg This
Reddit This
Stumble Now!
Buzz This
Vote on DZone
Share on Facebook
Bookmark this on Delicious
Kick It on DotNetKicks.com
Shout it
Share on LinkedIn
Bookmark this on Technorati
Post on Twitter
Google Buzz (aka. Google Reader)

Les enquêtes par voie électronique (en ligne) :

  • Avec le développement des outils technologiques, une grande majorité des enquêtes de satisfaction se réalisent en ligne simplifiant grandement la diffusion des sondages et enquêtes. Il y a quelques années, ce dispositif était utilisé comme un complément à des enquêtes papier ou terrain, souvent destinés aux cadres et au management. Maintenant, la situation s’est inversée et permet une plus grande optimisation des coûts des enquêtes en automatisant l’envoi des invitations, les relances, la collecte des données, et permet plus rapidement de donner à nos clients les résultats finalisés de nos études.

Les enquêtes par voie téléphonique :

  • Il est également possible de réaliser des enquêtes par voie téléphonique. Il est primordial de bien prépare les fichiers de phoning, en fonction des cibles de prospection définies et de former ses téléopérateurs sur les produits et/ou services du clients. En cas de grandes enquêtes, vous pouvez vous faire assister par une société de phoning (plateau téléphonique basé en France plutôt qu’un Desk Offshore pour une meilleure qualité de service). Les taux de retours sont assez bons avec cette méthode de diffusion qui permet aussi de contrôler l’échantillon interrogé. Cette méthode peut s’avérer coûteuse en temps et nécessite un fichier de bonne qualité (bon numéros de téléphone).

Les enquêtes par voie papier :

  • Une enquête par voie papier est réalisable pour de petites enquêtes mais devient vite coûteuse en cas de diffusions massives. En effet, l’impression et l’envoi des questionnaires  (avec publipostage en cas de personnalisation des courriers) auxquels peut s’ajouter la saisie manuelle des données (sans scannérisation) en font une méthode de diffusion beaucoup plus onéreuse qu’une enquête en ligne. Le taux de retours est aussi généralement moins bon avec cette méthode et les questionnaires sont souvent illisibles ou mal remplis abaissant encore le nombre de retours.

Les enquêtes « terrain » :

  • Il s’agit d’enquêtes en face-à-face dans le lieu concerné par l’étude. Cette méthode est peu utilisée mais peut être adéquate dans la grande distribution par exemple, elle nécessite une réelle réflexion car très coûteuse. A l’inverse des enquêtes téléphoniques et en ligne, le questionnaire peut être plus long et comporter des questions ouvertes (l’échange avec l’interviewé permet un véritable dialogue et évite les malentendus, des thèmes plus personnels peuvent être abordés). Avec cette méthode, la représentativité des enquêtés peut être assurée (quotas).

 

Leave a comment

*