Confiance en l’avenir chez les jeunes

Digg This
Reddit This
Stumble Now!
Buzz This
Vote on DZone
Share on Facebook
Bookmark this on Delicious
Kick It on DotNetKicks.com
Shout it
Share on LinkedIn
Bookmark this on Technorati
Post on Twitter
Google Buzz (aka. Google Reader)

Une majorité de jeunes Français (52%) déclare que leur confiance en l’avenir est « bonne » (contre 18% « mauvaise »). Cependant, 44% des jeunes interrogés, âgés de 18 à 26 ans, sont angoissés quand ils s’y projettent, contre 33% qui y trouvent un « réconfort« . Dans leur grande majorité (78%) ils pensent aussi qu’ils vont « réussir à obtenir ce qu’ils veulent dans la vie« .

A l’instar de leurs aînés, la recherche d’un travail (75%) et d’un logement (50%) sont pour eux les principales contraintes du passage à la vie adulte, loin devant la difficulté de « se faire entendre et comprendre par la société » (18%) ou « suivre des études ou se former » (10%).

Pour la plupart (60%), le travail sert d’abord à « subvenir aux besoins du quotidien » avant de permettre l’épanouissement personnel (40%) ou l’indépendance et l’autonomie (35%).

La famille et l’école restent deux piliers pour transmettre des valeurs et des apprentissages. La famille constitue pour 78% un lieu où les jeunes se sentent « en confiance« , où ils partagent « des évènements heureux/malheureux de leur vie » (80%) et où ils trouveront « de l’écoute, de la bienveillance et de l’entraide » (73%).

Le monde éducatif concentre beaucoup de leurs attentes, pour « découvrir de nouvelles choses » (34%), pour « apprendre un métier » (30%) et « se faire des amis » (18%).

54% avouent avoir déjà éprouvé des difficultés scolaires, dues à un manque d’intérêt pour les contenus des enseignements (50%), faute de réussir « à suivre ou comprendre » (23%) ou à cause d’une interruption des études (12%).

Les jeunes et les familles n’ont pas la même vision des rôles respectifs de l’école et du cadre familial. S’ils s’accordent sur le fait que la famille permet davantage que l’école « d’apprendre aux jeunes d’avoir une bonne hygiène de vie » et « d’intégrer les règles d’usage de la politesse« , deux tiers des jeunes pensent que l’école doit « favoriser les pratiques culturelles et sportives » et les « préparer à devenir citoyen« , alors que 52% des adultes estiment que ces missions sont du ressort de la famille.

Méthodologie : l’étude « Jeunes et familles: trajectoires de vie, visions d’avenir » a été réalisée par OpinionWay pour la fondation Apprentis d’Auteuil entre mai et juin 2012 auprès de 1.005 jeunes et 1.024 foyers ayant au moins un enfant à charge, constituant des échantillons nationaux représentatifs de la population française âgée de 16 ans et plus.

Leave a comment

*