Fidéliser ses clients en permettant d’analyser leurs données personnelles

Digg This
Reddit This
Stumble Now!
Buzz This
Vote on DZone
Share on Facebook
Bookmark this on Delicious
Kick It on DotNetKicks.com
Shout it
Share on LinkedIn
Bookmark this on Technorati
Post on Twitter
Google Buzz (aka. Google Reader)

Un client ne se sent jamais autant valorisé par une entreprise que lorsque celle-ci l’identifie immédiatement et qu’elle connaît les échanges qu’il a pu avoir avec les différents interlocuteurs et départements au sein de son organisation.

Par exemple, le fait de reconnaître un client ayant déjà répondu à une offre spéciale et de retirer son nom des prochains mailings liés à la même promotion permet à celui-ci de se sentir considéré, et de ne pas être noyé de messages qui n’ont plus d’intérêt pour lui. La capacité à tracer les habitudes d’achat individuelles et à déterminer la manière dont les besoins peuvent évoluer au fil du temps, grâce à la gestion et à l’analyse des données, influe positivement sur la satisfaction client et le chiffre d’affaires. Par exemple, si un client achète fréquemment des couches et d’autres articles pour bébé, on peut en déduire sans trop de risque qu’il sera réceptif à des offres promotionnelles pour des jouets dans un laps de temps relativement court.

Les attentes et le comportement du consommateur transforment la manière dont les entreprises attirent et fidélisent ce dernier qui est aujourd’hui beaucoup plus enclin à acheter ses produits chez plusieurs fournisseurs, une tendance favorisée en grande partie par les sites comparatifs et la facilité d’accéder à l’information en ligne.

La connaissance client (Customer Intelligence) n’est pas un concept nouveau. Depuis ses débuts, la Business Intelligence, utilisée par le back-office, a exploité les données client dans la plupart des secteurs d’activité. Lorsque les conditions économiques se dégradent, les entreprises investissent davantage dans la connaissance client afin d’augmenter le taux de rétention et le chiffre d’affaires. Pour certaines organisations, un point d’amélioration du taux de rétention client peut se traduire par des millions d’euros de chiffre d’affaires annuel supplémentaires.

Article lu sur les échos :

http://lecercle.lesechos.fr/entreprises-marches/high-tech-medias/informatiques/221150792/comment-fideliser-clients-permettant-an

 

Leave a comment

*