juin 11, 2013

La qualité de vie au travail

Digg This
Reddit This
Stumble Now!
Buzz This
Vote on DZone
Share on Facebook
Bookmark this on Delicious
Kick It on DotNetKicks.com
Shout it
Share on LinkedIn
Bookmark this on Technorati
Post on Twitter
Google Buzz (aka. Google Reader)

Selon un sondage réalisé dans le cadre de la dixième semaine pour la qualité de vie au travail, les salariés pointent du doigt le manque de temps et de moyens.

Près de sept salariés sur dix interrogés considèrent que la qualité de vie au travail s’est dégradée au cours des cinq dernières années. 6% seulement jugent qu’elle s’est améliorée. Les salariés pointent du doigt le manque de temps et de moyens pour faire leur travail, alors que les exigences de leur employeur restent les mêmes, voire progressent. Cela «se répercute sur l’ambiance et le stress», souligne l’étude. Les salariés se plaignent aussi d’une moindre reconnaissance, notamment financière.

6,1/10. C’est la note moyenne attribuée par les salariés à la qualité de leur vie au travail. Les – de 35 ans sont un peu moins sévères (6,4/10).

87% des salariés estiment que la qualité de vie au travail est liée à l’intérêt qu’ils trouvent dans leur emploi. La reconnaissance de leur employeur, une conciliation aisée entre vie privée et vie professionnelle ou encore la qualité des relations sociales figurent, pour les salariés, parmi les facteurs favorisant une bonne qualité de vie au travail. A contrario, les services de bien-être tels que les espaces détente, sieste, massage, ou encore les services de conciergerie mis à disposition des salariés font chou blanc, et sont cités en dernier.

96% des sondés jugent qu’une bonne qualité de vie au travail est un facteur motivant. Ils estiment que l’ambiance en est améliorée, ce qui se répercute à leurs yeux sur la qualité du travail accompli (95%) et la productivité (91%).

87% des salariés estiment ainsi qu’une bonne qualité de vie au travail profite à la fois aux salariés et aux entreprises.

17% des salariés seulement comptent sur leurs managers pour l’améliorer. Ce sont les salariés eux-mêmes qui sont à leurs yeux les premiers acteurs d’un éventuel changement, suivis de près par les dirigeants d’entreprise.

Source : LE FIGARO.fr

*Ce sondage a été réalisé par TNS Sofres entre le 7 et le 17 mai 2013 via internet auprès de 1001 salariés actifs et occupés. Le caractère représentatif de ce sondage est assuré par l’âge, le sexe, la profession et le secteur d’activité.

Leave a comment

*