août 22, 2014

Les salariés donnent une bonne note à leurs patrons

Digg This
Reddit This
Stumble Now!
Buzz This
Vote on DZone
Share on Facebook
Bookmark this on Delicious
Kick It on DotNetKicks.com
Shout it
Share on LinkedIn
Bookmark this on Technorati
Post on Twitter
Google Buzz (aka. Google Reader)

Si le climat des affaires n’est pas toujours au beau fixe, les patrons français peuvent au moins se rassurer sur un point : la satisfaction que les salariés éprouvent à leur égard.

Mention bien pour les patrons français ! Invités par le Club des entrepreneurs à noter leurs employeurs sur l’année 2013-2014, les salariés leur accordent la bonne note de 8/10. Plus de 6 Français interrogés sur 10 indiquent considérer que leur patron leur a offert les moyens de réussir leurs missions professionnelles, d’après les résultats de cette enquête menée par le Club des Entrepreneurs.

Une question de style

Les patrons jouissent d’une image plutôt favorable auprès de leurs salariés, puisque 81% d’entre eux recommanderaient leur employeur actuel à un ami. « Les Français ont une bonne opinion de leurs employeurs. Cela révèle que les employeurs ont su préserver la qualité du management et des relations humaines dans un climat économique de crise », se satisfait Guillaume Cairou, président du Club des Entrepreneurs. Parmi les qualités les plus importantes d’un bon patron aux yeux des salariés, le style de management (38%) est très important, suivi du style de communication (32%).

Management : peut mieux faire

Si le relevé de notes se montre globalement satisfaisant, les appréciations sont en revanche plus réservées. Les salariés attendent encore de leur patron davantage de reconnaisance. Peut mieux faire aussi sur la question du management. 56% des employés interrogés jugent que le management de leur entreprise est « insuffisamment participatif » ou « stressant ».

Plus de la moitié des salariés sondés (60%) disent aussi que leurs efforts au travail sont insuffisamment reconnus ou récompensés. « Il faut désormais trouver des solutions afin de permettre à nos salariés de mieux concilier vie privée et vie professionnelle tout en les associant encore davantage à la prise de décisions », commente Guillaume Cairou.

L’étude a été menée par le Club des entrepreneurs en juillet par internet, sur un échantillon représentatif de 963 salariés français d’entreprises de moins de 250 salariés.

Source : Ouest-France Entreprises

Leave a comment

*