juil 25, 2012

Orange n’est plus en panne…de climat social

Digg This
Reddit This
Stumble Now!
Buzz This
Vote on DZone
Share on Facebook
Bookmark this on Delicious
Kick It on DotNetKicks.com
Shout it
Share on LinkedIn
Bookmark this on Technorati
Post on Twitter
Google Buzz (aka. Google Reader)
Au lendemain de la panne géante et de la mise en examen de l’entreprise pour harcèlement moral, France Télécom a dévoilé son 5e baromètre social réalisé en juin qui montre une nette amélioration de plusieurs indicateurs. Un exercice plutôt difficile, malgré de bons indicateurs, au lendemain d’une panne sans précédent du réseau mobile d’Orange, qui a écorné l’image de l’opérateur. Sans compter la « crise des suicides » dans l’entreprise qui est revenue sur le devant de la scène, avec la mise en examen pour harcèlement moral de l’ex PDG, Didier Lombard, l’ex-patron d’Orange France, Louis Pierre Wenes, l’ex-DRH, Olivier Barberot, ainsi que l’entreprise elle-même.

Une meilleure image en interne, un dialogue social encore peu efficace 
Plusieurs indicateurs du sondage semestriel, réalisé auprès de 4.000 salariés, montrent « une nette amélioration du climat social. » Près d’un salarié sur deux (49%) estime que la qualité de vie au travail chez France Télécom est « plutôt » ou « nettement meilleure » que dans d’autres entreprises contre 36% il y a un an et 28% en octobre 2010. L’image de l’entreprise telle qu’elle est perçue par les salariés eux-mêmes continue donc de s’améliorer.

Les domaines qui pèchent restent la marge de manœuvre des managers, le fonctionnement des processus métiers et surtout le soutien des projets professionnels par les RH et l’équité des augmentations et promotions. Sur le plan du dialogue social, perçu comme très formel et peu efficace, « une note de 2,4, cela reste médiocre, mais nous venions de -18, lorsque l’entreprise était dans un dialogue de sourds » nuance Bruno Mettling, DRH de l’opérateur historique.

A l’heure où ses concurrents SFR et Bouygues Telecom préparent des plans sociaux, justifiés par l’arrivée tonitruante de Free Mobile, France Télécom peut se targuer d’avoir « embauché 8.300 collaborateurs depuis 2010, dont 90% ont moins de trente ans », sur les 10.000 prévus sur trois ans.

echnos-medias/telecoms/20120710trib000708369/orange-n-est-plus-en-pannede-climat-social.html

Leave a comment

*